Corominas

"L'Atelier... Ce lieu magique et féerique où j'aime m'enivrer de Rêve de l'Aube au Crépuscule de l'Orient à l'Occident"...

Fils d'artiste peintre, Georges Corominas, peintre français, né en 1945, a fait ses études à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts d'Alger. De retour en métropole en 1962, Corominas se fait remarquer par la précision de son trait, l'harmonie de ses couleurs.
Lauréat de prix prestigieux, résultats de participations aux grands salons nationaux et internationaux, ses toiles rencontrent un vif succès auprès des collectionneurs.
Son œuvre figure dans de nombreuses collections publiques et privées en France et en Europe, dont le Consulat de la Cour Royale d'Espagne, le Musée du Vatican et à travers le monde : l'Ambassade du Maroc, le Japon, le Moyen-Orient et les Etats-Unis d'Amérique.
Côté dans "Akoun" et dans le "Dictionnaire de Cotation Drouot".



Surgies de la nuit des temps et de l'immensité d'un univers minéral et grandiose, les caravanes de méharistes suivent des pistes millénaires à travers dunes et hamadas.

Le visage bronzé à l'abri du rayonnement solaire et du sable emporté par le vent, dissimulé par le litham, le regard sombre, ils se dressent, l'allure fière, sur leur méhari, tels des princes du désert.

Maîtres incontestés d'un univers aride et impitoyable, écrasé de soleil, à la chaleur torride et aux nuits froides, ainsi vont les Touaregs.


 

C hevalier erratique à la triste figure,
O rateur sans public, il a de l'envergure,
R ossinante cheval au squelettique ennui,
O béissait à l'homme, aux rêves qu'il poursuit
M oulins défendez-vous car voici Don Quichotte,
I llusionniste né, pourfendeur de despotes,
N ébuleux dans sa tête et fort noble parfois,
A u peintre il demanda de fixer ses exploits
S ancho Pança alors que son maître était fou.

Jean-Claude Blondin, poète.

« Porté par le goût de l’ailleurs, Georges Corominas nous offre une vision onirique du monde,
un voyage à travers les continents, un voyage au fil du temps.
Ô nostalgie !
Un univers merveilleux, lumineux et plein de vie nous éblouit de sa magie. Des réminiscences d’époques lointaines
nous enchantent dans une mise en scène poétique, théâtrale et romantique, pleine de délicatesse et d’élégance.
Des villes mythiques évoquent leurs fastes passés, dévoilent une part de leur mystère.

PEINTURE : GEORGES COROMINAS - PRINTEMPS VENITIEN PEINTURE : GEORGES COROMINAS - RIO A CASTELLO PEINTURE : GEORGES COROMINAS - MEKNES

Des personnages légendaires surgissent de l’oubli.
Des coutumes et des rites ancestraux, des civilisations anciennes reprennent vie.
Sur leurs fougueuses montures, des cavaliers du désert nous emportent au loin dans un
tourbillon de sable et l’odeur de la poudre.
Rêvons encore jusqu’aux confins de l’Orient.
Un artiste, parti à la recherche de l’âme profonde du monde nous livre, avec sa joie de vivre, dans une lumineuse féerie, ses émotions et coups de cœur, sa fascination pour la sublime beauté de la vie »
Jacqueline Gaillard


PEINTURE : GEORGES COROMINAS - QUARTIER DE SANTA CROCE « Georges Corominas se laisse emporter par son imaginaire pour écrire une œuvre allégorique peuplée d’architectures et animée de personnages rapportés avec minutie. De la Russie éternelle à la magie orientale, des terres libres parcourues par les cavaliers du désert soulevant un tourbillon de sable à la tauromachie, il traite tous les sujets avec la même élégance. Son dessin, magistral, souligne le romantisme de ces époques lointaines où l’homme, dans toute sa noblesse, faisait partie intégrante du paysage.

Chaque toile est une nouvelle découverte, un instant magique empreint d’une féerie que ce peintre renouvelle en permanence. C’est une évasion riche de sensation et de poésie, une vision où les personnages légendaires animent des univers merveilleux de couleurs. La précision du trait et l’harmonie chromatique permettent à cet artiste d’imaginer des scènes enchanteresses propices aux rêves éveillés. »
Thierry Sznytka
Arts Actualités Magazine – n°165

 

  Revenir en haut de la page Revenir en haut de la page